Le prix du jeu vidéo

50€, 60€, ou même 70€, des prix bien effrayants mais qui sont bien les prix des jeux vidéos à leur sortie. Et ces prix reste assez constant au cours des périodes, on peut prendre exemple des jeux NES qui coûtait entre 350 et 500 francs à leur sortie, soit entre 50€ et 75€. Même si le prix descend rapidement au cours du temps (perdant en moyenne 30 % de leur prix après 6 mois), le jeu vidéo reste quelque chose de cher et de douloureux pour le portefeuille, mais un prix haut possède forcement une raison. Nous pouvons donc nous demander d’où vient ce prix. Dans un premier temps nous verrons le prix de conception, et dans un second temps nous verrons les contraintes de publications

I-Prix de la conception :

A-Les différentes personnes à rémunérer

Dans la création d’un jeu vidéo (dans le cas d’un Triple A), bon nombre de personnes doivent s’impliquer dans la création. On peut parfois compter jusqu’à 180 personnes dans plein de secteur différents. On peut prendre tout d’abord les développeurs et chef de projets, payé plus de 2000€ (pour des débutants).

On peut rajouter à cela, les métiers artistiques, tels que les graphistes, les musiciens ou les doubleurs (dans le cas de Star Wars : The old Republic les doubleurs représentait une bonne partie du prix) et pour ces métiers, cela dépend de la personne engagé, prendre un doubleur/musicien célèbre ou très sollicité, coûtera plus cher que de prendre un doubleur/musicien inconnu au bataillon. La moyenne de prix des musiques est de 1600€ par minutes composées. Rajoutant à cet ensemble artistique, les scénaristes qui doivent aussi être rémunérer.

Dans le cas d’un jeu multijoueur, il faudra prendre en compte des équipes, tout d’abord pour la mise en place de serveur, et pour leur maintenance. De plus si le jeu est mis à jours, le prix ne fera que de continuer à monter au fil du temps.

Il y a aussi le problème de la traduction, pour laquelle on tourne autour de 10 centimes le mots.

Et enfin nous avons les testeurs, même si certaines entreprise utilise les joueurs avec les démos ouvertes

B – Le matériel :

Le matériel est aussi une partie importante du budget. Les ordinateurs nécessaire au développement sont-ils aux frais de l’entreprise ? Et dans tous les cas, l’entreprise a des factures à payés, en électricité, en internet par exemple. Plein de dépenses obligatoires, mais qu’il est facile d’oublier à inclure dans le budget.

Un autre élément important est le moteur de jeu, pas toutes les entreprises ont le luxe d’avoir le sien, et même si l’entreprise créer le leur, le moteur coûte aussi à sa création, même si on enlève les métiers artistique de la balance. Pour les moteurs ils y en a deux qui dominent le marché, Unity et Unreal Engine. Le premier demande 125€ par mois au dessus de 200000€ de revenus ou de fonds, par personne, le prix de la version entreprise (donc de groupe) est négociable mais cela va quand même coûter cher. Le second, unreal engine, est gratuit, mais au-delà de 3000$ de revenus, 5 % de royalties seront demandé.

II-Prix de la vente :

A-Dans le cas d’une vente physique :

Dans le cas d’une vente physique, l’argent donné par le jeu est réparti en 6 part comme on peut le voir sur les graphique ci-dessous

 

On peut ainsi voir qu’une grande partie du prix revient aux grossistes et détaillant, dans le cas du jeu console, la fabrication est plus cher car il s’ajoute une taxe de Constructeur (on prendra comme exemple le Nintendo Seal of Quality). Une autre partie du prix revient à l’éditeur, et environ 20 % revient à l’état avec les TVA. Les développeurs reçoivent eux 14 % du prix, à partagé avec toutes l’équipe, c’est à dire les personnes citées dans la première partie. Dans le cas d’un jeu à 70€ le développeur ne reçoit que 9,80€.

B-Dans le cas d’une vente dématérialisé :

Dans le cas d’une vente dématérialisé (avec Steam par exemple), il n’y a plus de détaillant, de grossiste, et de fabrication, mais une grande partie revient à la plateforme de téléchargement :

Le développeur gagne plus (sur un jeu de 70€, il reçoit 16€), et c’est une des principales raisons du grand nombre de passage au dématérialisé. Cependant, Steam, l’actuelle leader du marché du jeu dématérialisé est souvent critiqué de part sa trop grande part prise.

Conclusion :

En conclusion, le prix du jeu vidéo est explicable de part le nombre de personnes étant impliqué, que ce soit développeur, artiste etc.…, le matériel, et aussi de la part reversé à bon nombre d’acteur, tel que l’état, les éditeurs, les détaillants, les grossistes ou la plateforme de téléchargement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *