Un frigo pour envoyer des mails

Présentation 

Les premiers modèles de réfrigérateurs « intelligents » ont été conçus et mis sur le marché, il y a environ une dizaine d’années, par LG Électronics. Il s’agissait déjà d’un modèle équipé d’un écran à cristaux liquides. Malgré le fait que cette innovation d’alors n’a pas atteint le succès escompté, le concept fait un retour plutôt remarqué sur la scène des appareils ménagers d’aujourd’hui.

Ses fonctionnalités de base 

Branché à Internet et même accessible via un Smartphone, ce type de réfrigérateur connecté révolutionnaire dispose de plusieurs fonctionnalités. Par exemple, il veille sur les dates de péremption des produits qu’il contient et informe son propriétaire quand cette date limite est arrivée. Certains modèles peuvent même suggérer des recettes de cuisine basées sur les produits et ingrédients qui sont placés dans le réfrigérateur, alors qu’ils sont encore consommables.

Des autres fonctionnalités: 

  •  Affichage du contenu du frigo, renvoyé par plusieurs caméras installées dans le réfrigérateur.
  • Permettre d’animer la cuisine en diffusant de la musique ou des vidéos, voire la télévision.
  • Permettre de faire ses courses à la manière d’une commande internet sur un site d’hypermarché traditionnel. Le paiement via MasterCard se chargera d’automatiser la partie financière, il suffira ensuite de choisir un transporteur pour être livré de ses achats sur le pas de la porte, peut-être pas encore dans le frigo directement.

Du présent à l’avenir 

Déjà, Samsung promouvoit actuellement son frigo à quatre portes, avec écran de 8 pouces placé au-dessus d’un distributeur d’eau et de glace; mieux encore, on peut y consulter des recettes, la météo et même faire un tour sur nos médias sociaux favoris, télécharger des photos, organiser une vidéoconférence et y taper quelques notes pour la famille et les amis.

Sous peu, on devrait voir apparaître des appareils pouvant être commandés à distance, que ce soit à partir du bureau et même lorsqu’on est en vacances au soleil.

Les objets connectés et la sécurité 

L'étude a été effectuée entre le 23 décembre 2013 et le 6 janvier 2014, et — selon la société — environ un quart des pourriels ont été envoyés d'appareils inattendus. Plus concrètement, si 75 % des messages partent de machines classiques (ordinateurs de bureau ou portables, smartphones, tablettes), le reste provient d'appareils connectés. Soit des téléviseurs, des routeurs, des caméras et plus généralement des appareils connectés à Internet. Proofpoint indique même, sans expliquer comment le vérifier, que la liste contient un réfrigérateur connecté.

Point intéressant, les objets connectés ne sont pas de gros spammeurs : ils envoient seulement quelques messages de spam. Visiblement, les appareils ne sont pas attaqués massivement, mais les hackers profitent simplement du fait que la sécurité est mauvaise sur ce type d'objets : beaucoup utilisent d'anciennes versions des logiciels, sont accessibles depuis Internet et utilisent des mots de passe que les utilisateurs changent rarement.

Mais avec la multiplication des appareils connectés, c'est un marché intéressant pour les pirates : les appareils sont facilement accessibles, et les utilisateurs n'imaginent que rarement qu'un téléviseur contient un système GNU/Linux complet et — a fortiori — qu'il est vulnérable.

En novembre 2013, Symantec avait révélé la découverte d'un vers baptisé Linux.Darlloz, qui visait à exploiter une faille des serveurs PHP installés dans de nombreux objets connectés. La faille a été corrigée dès mai 2012, mais souvent aucun patch n'est appliqué (voire applicable) aux objets. "Ceux qui vendent des appareils avec des systèmes d'exploitation et des logiciels cachés, qui ont configuré leurs produits sans demander aux utilisateurs, ont compliqué les choses. De nombreux utilisateurs peuvent ne pas être conscients du fait qu'ils utilisent des appareils vulnérables dans leurs maisons ou leurs bureaux", dénonçait Symantec.

Bibliographie

http://www.ma-vie-connectee.fr/samsung-mastercard-frigo-intelligent/

http://www.sofoodmag.fr/refrigerateur-intelligent-revolutionne-lunivers-lelectromenager.html

https://lemag.igraal.com/frigo-intelligent-lg/

http://www.tomshardware.fr/articles/internet-objet-frigo-spam,1-46695.html

À lire sur Numerama : Chérie, on a piraté le frigo. Ou la sécurité de l’internet des objets.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *